Un décès trouvons ensemble la bonne assurance

slider finance credit assurance

L’assurance invalidité décès de votre prêt immobilier

Les banques demandent systématiquement à leurs clients de souscrire une assurance de prêt immobilier pour garantir leur emprunt. En cas de décès, d’invalidité, de perte d’emploi ou d’incapacité, l’emprunteur et sa famille seront ainsi protégés.

finance-assurance credit

Comment fonctionne la garantie décès incluse dans votre assurance emprunteur ?

Le décès représente la première crainte des banques lorsqu’un particulier contracte un prêt immobilier. L’assurance décès est donc une garantie minimale qui intervient uniquement en cas de décès de l’emprunteur. Si ce dernier avait opté pour une quotité de 100 %, le prêt est alors remboursé intégralement. Le conjoint et les enfants peuvent conserver le bien sans se préoccuper de son financement.

Le coût de la garantie décès dépendra principalement de votre âge et de votre état de santé. Un questionnaire médical permettra à l’assureur d’évaluer le tarif de cette garantie réclamée par l’ensemble des banques et compagnies d’assurance. Par ailleurs, l’assurance décès ne vous couvre pas dans certains cas comme le suicide ou si le décès est lié à une maladie non mentionnée dans le questionnaire médical.

L’assurance décès va de pair avec la garantie invalidité

La garantie invalidité peut correspondre à une incapacité permanente totale (IPT) ou permanente partielle (IPP). La garantie IPT s’applique lorsque l’emprunteur présente un taux d’invalidité supérieur à 66 %. Elle prendra en charge tout ou partie des mensualités à charge. Quant à la garantie IPP, elle s’applique lorsque l’assuré présente un taux d’invalidité compris entre 33 et 66 %. Un remboursement partiel du capital restant dû ou des mensualités est généralement prévu par la plupart des assureurs.
L’assurance invalidité comprend également la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).

 

Cette dernière est indissociable de la garantie décès. Elle est reconnue suite à un accident ou une maladie grave entrainant pour l’assuré l’impossibilité de reprendre une activité professionnelle et l’assistance d’une personne tierce pour réaliser les actes de la vie courante. Dans ce cas, le capital restant dû est intégralement remboursé.

Post Your Comment Here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *